Charlie Hebdo, ils trippaient sur l’actualité, ils ridaient sur sa gravité.

Home
Non classé
Charlie Hebdo, ils trippaient sur l'actualité, ils ridaient sur sa gravité.

Charlie Hebdo, ils trippaient sur l’actualité, ils ridaient sur sa gravité.

Grosse entorse au programme d’habitude si léger … Pardon, plait il ? Sacrilège, un pauvre surfeur, boiteux qui plus est, donne son avis sur l’actualité … Mais pourquoi ne reste t’il pas à sa place, celle du type qui fait son possible pour donner l’impression qu’il se fout de tout ? Parce que l’actualité a durement touché de véritables rideurs, des glisseurs de l’actualité qui jusqu’au 7 janvier 2015 11 h 30 surfaient sur les mots et croquaient avec humour la beauté et la médiocrité de nos vies.

Puisque les mots et les dessins sont devenus des actes, l’écriture devient peu à peu une résistance tacite. A chacun sa manière de rendre hommage aux têtes bien faites et aux belles plumes de Charlie Hebdo, morts pour la liberté de la presse, héros malgré eux de l’extrême médiocrité ambiante. Charb, Cabu, Tignous, Wolinski et Honoré … Soyons francs, qui connaissaient leur nom avant l’horrible attentat perpétré au sein de la rédaction du journal satirique Charlie hebdo hier ? Peu de monde au final, mais nous connaissions tous leurs dessins, emprunts d’humour noir, qui exprimaient une réalité encore plus noire, offrant la seule réponse que l’on puisse apporter à la barbarie : La tourner au ridicule.

4981348033107

Certains considéraient ce qui n’était que des dessins comme un manque de respect, mais ne rien dire, ne rien faire, s’écraser, laisser les autres parler en premier, ce n’est pas la vocation d’un journaliste. Un journaliste fait face à des faits qu’il appréhende avec sa propre sensibilité, même en gardant le recul nécessaire. Certains journalistes ont plus de gueule que de talent mais ce n’étaient pas le cas de ceux de Charlie hebdo. Ces gars surfaient à très haut niveau sur les thèmes les plus graves, ils glissaient sur une actualité rugueuse avec la facilité de ceux qui ont pris le parti de rire de tout, allant parfois à l’encontre de leurs propres peurs, faisant écho à leur propre révolte.

original

Il y a plusieurs manières de se révolter, celle des terroristes portés en héros par les fanatiques et en zéros par ceux qui ont un minimum de respect pour la vie, et celle des journalistes, des écrivains, des dessinateurs, des penseurs, des artistes, des penseurs, des philosophes et même des sportifs. Elle est certes plus intérieure, mais l’histoire à prouvé que les messages forts traversent le temps, mieux que la violence passagère. Espérons que les messages de Charlie Hebdo deviennent immortels et que d’autres artistes militants aient le courage de prendre leur suite.

hommage-charlie-hebdo-cabu-charb-2

En attendant, rendons encore une fois hommage à Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnie, Cabu, de son vrai nom Jean Cabut, Georges Wolinski, Tignous, de son vrai nom Bernard Verlhac, Bernard Maris, Honoré, Michel Renaud, Franck Brinsolaro ( policier ), Ahmed Merabet, Mustapha Ourrad, Frédéric Boisseau, Elsa Cayat, tous morts pour la liberté de la presse, et aux blessés, certains gravement. Le plus dur sera de mettre un peu de dérision dans l’absurdité de l’actualité, et nous comptons énormément sur le courage  de ceux qui restent à Charlie hebdo pour nous pondre le plus rapidement possible un superbe journal tournant en dérision la lâcheté des radicaux fanatiques qui cachent leur stupidité derrière leur excuse préférée : La religion.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
 Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Plus

1 Commentaire:


  • By Françoise Garnung-Clermont 10 jan 2015

    Merci Fred de ce bel article intelligent, sensible et dans l’esprit de Charlie. Merci de savoir trouver les mots et exprimer si bien ma pensée, et j’en suis sure celle de bien d’autres, moi qui depuis Mercredi n’arrive qu’à pleurer et à être submergée par une vague d’émotion sur laquelle je ne sais pas surfer.

Derniers articles

Une session de surf en 360° avec Anthony Walsh et Matahi Drollet

Une session de surf en 360° avec Anthony Walsh et Matahi Drollet

Équipé d'une camera GoPro en 360 ° Anthony Walsh et Matahi Drollet nous amènes dans un session de surf vraiment immersive... https://www.youtube.com/watch?v=MKWWhf8RAV8 [...]

Des îles Usions objectif survivre et surfer

Des îles Usions objectif survivre et surfer

Je suis tombé par hasard sur ce film qui commence à dater un petit peu 2011; Mais leur vidéo est[...]

Deux windsurfers à l’assaut des plus grosses vagues du monde à Teahupoo

Deux windsurfers à l’assaut des plus grosses vagues du monde à Teahupoo

Teahupoo est un spot à vague de Tahiti Polynésie française. Ce spot de surf est célèbres pour ses vagues régulières qui sont les plus[...]

Le mot de Fred à propos de Tripandride

Le mot de Fred à propos de Tripandride

Bonjour à tous. Comme vous avez pu certainement le noter , mon activité en tant que rédacteur de Tripandride a beaucoup baissé[...]

Pays Catalan : Un paradis multiglisse à redécouvrir

Pays Catalan : Un paradis multiglisse à redécouvrir

De Port Leucate à la frontière Espagnole, les spots se succèdent avec des caractéristiques parfois bien différentes et une multitude de[...]

Copyright 2013 - Une réalisation :