L’électrostimulation pour la récupération musculaire, bonne idée ou pas ?

Home
entraînement
L’électrostimulation pour la récupération musculaire, bonne idée ou pas ?

L’électrostimulation pour la récupération musculaire, bonne idée ou pas ?

Dans les années 90, l’électro-stimulation était vantée dans les émissions de télé-achat pour sa fonction de « musculation sans effort ». Aujourd’hui, l’offre est devenue plus sérieuse avec des machines de plus en plus efficaces.

Comment cela fonctionne ?

Auparavant réservés aux athlètes de haut niveau, le grand public peut de nos jours essayer l’électro-stimulation chez eux. Les différents appareils proposés sur le marché sont conçus pour s’adapter à tous les besoins (les programmes varient selon la gamme du produit).

Ce dispositif stimule les fibres nerveuses périphériques des muscles grâce à des petites impulsions électriques transmises à la surface de la peau par le biais des électrodes. Pour faire simple, l’appareil a pour but de reproduire les processus produits par la contraction musculaire, qui est en temps normal, commandé par le cerveau.

L’efficacité de cette technologie vient du fait que le muscle est incapable de différencier la contraction volontaire commandée par le cerveau et celle qui est électro-induite. Ainsi, la contraction produite sera la même.

À utiliser en parallèle d’une activité sportive

L’électro-stimulateur doit être utilisé en complément du sport. Sachez que l’appareil à lui tout seul ne vous donnera pas des tablettes de chocolat. Pour rappel, afin de faire travailler complètement les muscles, il leur faut différentes variétés de contractions et de mouvements, choses que ce genre d’appareil n’est pas en mesure d’accomplir.

Ce que vous pouvez faire, c’est utiliser l’appareil après que vous vous entraînez afin de faire travailler les muscles en surface et en profondeur, surtout pour les zones les plus faibles. L’efficacité sera alors maximale, et vous aurez des muscles plus toniques. Ainsi, l’électro-musculation vous aidera aussi dans le développement musculaire.

stand-up-paddling-729821_1280

Pour booster la récupération après un effort

Après des séances d’entraînement poussées, les toxines et l’acide lactique peuvent s’installer dans les muscles. Surviennent alors courbatures et douleurs musculaires. Pour éviter ces désagréments et pour récupérer plus facilement, les électro-stimulateurs augmentent le débit sanguin, ils produisent également des stimulations plus légères, comme lors d’un massage ou comme une phase de récupération active.

En envoyant des impulsions électrique, l’appareil peut traiter les douleurs musculaires et soulager les contractions. Par conséquent, les toxines sont évacuées plus rapidement et les tensions musculaires réduites.

Pour un meilleur réveil musculaire

Pour préparer le corps avant l’effort, pour débuter en douceur et pour prévenir les risques de blessures et lésions, ainsi que les douleurs après un entraînement, l’échauffement ne doit pas être négligé. L’électro-stimulation du muscle permet de maximiser l’efficacité de l’échauffement, ce qui entraîne en outre une meilleure récupération après le sport.

Pour mieux s’entrainer

L’utilisation d’un électro-stimulateur améliore la quantité et la qualité de l’entraînement. En effet, comme l’appareil favorise la récupération, le sportif bénéficie d’un gain de temps, ce qui lui permet d’enchaîner les entraînements tout en limitant la fatigue musculaire. Le niveau de performance est ainsi augmenté.

Par ailleurs, l’électro stimulateur améliore l’endurance et la force du sportif grâce à son effet sur les capacités musculaires.

Comment optimiser l’utilisation de l’appareil ?

Ciblez les muscles qui sont les plus sollicités dans votre sport en tenant compte de la fonction la plus adaptée (force rapide, endurance ou résistance). Les muscles peu sollicités peuvent aussi être travaillés si vous le voulez. Il est conseillé de choisir un appareil qui propose des programmes en rapport avec la discipline que vous pratiquez.

Réglez l’intensité de l’électro-stimulation au maximum que vous supportez pour atteindre un volume plus élevé en nombre de fibres musculaires. Vous ne devez pas avoir mal, mais sentir les contractions provoquées par l’appareil. Au départ, commencez par une moindre intensité, puis montez progressivement pendant 3 à 4 minutes. Vous pouvez aussi augmenter cette intensité d’une séance à l’autre pour plus d’efficacité. 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
 Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Plus

Pas de commentaire, soyez le premier à en laisser un.



Les commentaires sont fermés.

Derniers articles

Norvège : Les iles Lofoten racontées par la surfeuse Française Léa Brassy

Norvège : Les iles Lofoten racontées par la surfeuse Française Léa Brassy

Lea Brassy est une surfeuse professionnelle qui a pris l'habitude de passer tous ses étés et une bonne partie de[...]

Partir en vacance faire du kitesurf au Vietnam

Partir en vacance faire du kitesurf au Vietnam

Quand on pense kite surf, on ne pense pas forcément au Vietnam. Et pourtant, lors d’un voyage au Vietnam, il[...]

Partir en trip kitesurf en Guadeloupe

Partir en trip kitesurf en Guadeloupe

Nous sommes en pleine saison estivale, c'est peut-être le bon moment pour commencer à chercher un spot sympa pour les[...]

Windsurf Tarifa Poniente

Windsurf Tarifa Poniente

Les gens pensent habituellement que nous n'avons que du vent fort et de petites vagues à Tarifa, mais en vérité[...]

Programme du Mondial du vent 2018

Programme du Mondial du vent 2018

Le Mondial du Vent commence aujourd’hui mardi 17 avril 2018 à Leucate, c'est partie pour une semaine de compétitions et[...]

Copyright 2013 - Une réalisation :